Published: May 24, 2016
Also available in:

Le centre historique de Rome, partie 1

Photos du Panthéon, le Colisée et l’arc de Constantin, dans le centre historique de Rome.

Panthéon d’Agrippa

Détail de la façade du Panthéon d’Agrippa Détail de la façade du Panthéon d’Agrippa ou Panthéon de Rome, une des structures architecturales les mieux conservés de la Rome antique. Ce temple a été construit par Marcus Agrippa en 27 av. J-C, mais il fut détruit par l’incendie de l’an 80 apr. J-C. L’empereur Hadrien le fit reconstruire en l’an 125 après J-C, et attribue honorablement le temple à Agrippa, comme on voit dans l’inscription de la façade : “M·AGRIPPA·L·F·COS·TERTIVM·FECIT”, qui signifie “Marcus Agrippa, fils de Lucius, consul pour la troisième fois, le fit construire”. Dans la Rome antique les prénoms n’étaient pas nombreux, donc « L » signifie habituellement Lucius.

Fontaine du Panthéon d’Agrippa

Détail de la fontaine devant le Panthéon d’Agrippa Dans Piazza della Rotonda, juste en face du Panthéon, se trouve une fontaine qui a subi plusieurs modifications au fil du temps. La fontaine du Panthéon était à l’origine une petite fontaine avec deux sculptures de lion, mais en 1575 une fontaine semblable à l’actuelle fut commandée par le pape Grégoire XIII, dessinée par Giacomo Della Porta, et sculptée par Leonardo Sormani. Des années plus tard, en 1711, le pape Clément XI demande des modifications à la fontaine, et elle ait dédié à lui, comme on peut voir dans l’inscription. D’autres artistes qui ont participé à la construction de cette fontaine ont été Simone Moschino et Giacomo Silla Longhi. Bien que malheureusement il n’est pas visible dans ma photo, cette fontaine a un obélisque égyptien au-dessus, datant de l’époque de Ramsès II.

Portique du Panthéon d’Agrippa

Un autre angle du Panthéon où vous pouvez voir quelques détails ornementaux et les colonnes corinthiennes. Bien que la photographie nocturne puisse être un défi, le Panthéon est toujours bien allumé et vous pouvez voir quelques détails très intéressants de cette structure antique impressionnante, si bien conservé au fil des siècles. Dans ce cas, je n’ai pas utilisé un trépied pour prendre la photo, mais pendant la nuit vous avez une avantage parce qu’il n’y a pas beaucoup de touristes autour du Panthéon, et vous pouvez sélectionner l’angle exact où vous souhaitez placer un trépied afin d’obtenir un temps d’exposition plus long, et de faire à peu près tous les ajustements nécessaires sans se dépêcher.Détail du portique du Panthéon d’Agrippa

Colonnes du portique du Panthéon

Extrémité supérieure des colonnes corinthiennes dans le portique du Panthéon Le portique du Panthéon est bien connu pour ses immenses colonnes corinthiennes de presque 12 mètres de hauteur, dont beaucoup ont été amenées de carrières de l’Égypte. Les colonnes corinthiennes sont le dernier des trois ordres de colonnes grecques classiques. Les premières colonnes corinthiennes étaient déjà utilisés depuis au moins 427 av. J-C., environ 500 ans avant la construction finale du Panthéon, et puisque les Romains antiques apprécient beaucoup l’art et l’architecture grecs, l’influence grecque est évidente dans ceci et beaucoup d’autres temples ou structures de l’époque.

Façade du Colisée de Rome

Façade nord du Colisée, avec ses arcades extérieures caractéristiques. Entre chaque arc, il y a trois types de colonnes différentes à chaque niveau : colonnes doriques sur le niveau inférieur, des colonnes ioniques au milieu, et des colonnes corinthiennes au niveau supérieur. On voit dans le fond à droite l’arc de Constantin.

Façade du Colisée de Rome, Italie
Façade du Colisée de Rome

Madonna del Sasso au-dessus de la tombe de Raphaël

Madonna del Sasso au-dessus de la tombe de Raphaël Sculpture Madonna del Sasso au-dessus de la tombe de Raphaël au Panthéon, Rome, Italie Cette sculpture, appelée "Madonna del Sasso" est placée sur la tombe de Raphaël (Raffaello Sanzio da Urbino) dans le Panthéon. Il a été sculpté par Lorenzzeto, élève de Raphaël.

Place du Colisée

Vue de la place du Colisée, y compris l’arc de Constantin C'est une vue de la piazza del Colosseo ("place du Colisée") avec l’arc de Constantin. Vous pouvez voir la fin abrupte des arcades. Le Colisée a enduré pendant des siècles, au moyen de quelques reconstructions, après avoir souffert des incendies et des tremblements de terre. Mais le grand tremblement de terre de 1349 a causé de sérieux dommages à la façade extérieure de la partie sud, qui ne pouvait pas être reconstruite, et les décombres ont été utilisés pour d’autres bâtiments dans la ville.

Façade nord de l’arc de Constantin

Façade nord de l’arc de Constantin, Rome, Italie Cet imposant arc de triomphe, l’arc de Constantin, fut achevée en 315 apr. J-C, pour célébrer la victoire de Constantin sur les forces considérablement supérieures de Maxence 3 ans plus tôt et, ensuite, parvenant à prendre le contrôle de la cité. Cette bataille a une importance historique pour les chrétiens au-delà de la création d’un monument ornemental, puisque Constantin a estimé qu’il a été aidé par le Dieu chrétien pour obtenir cette victoire inattendue, ainsi, même avant la fin de son arc, il a mis fin à la persécution des chrétiens.

Détail du dôme du Panthéon

Détail du dôme du Panthéon dans la nuit
Détail d’une section intérieure de la coupole du Panthéon dans la nuit.

Côté est de l’arc de Constantin

Détail du côté est de l’arc de Constantin
Dans cette côté de l’arc de Constantin, vous pouvez voir un relief circulaire avec une figure sur un char tiré par quatre chevaux (quadrige) ainsi qu’un être céleste dans les cieux, et le relief ci-dessous représente l’entrée triomphale de Constantin à Rome. Les huit colonnes de cet arc sont corinthiennes, comme celle-ci.

Angle de l’arc de Constantin

Détail de l’angle de l’arc de Constantin, Rome, Italie Dans cette section de l’arc de Constantin, vous pouvez voir quelques-uns des reliefs représentant des scènes sur le discours de Constantine à ses soldats avant la bataille, et la frise en haut à droite est une scène sur le sacrifice des animaux (un taureau, un mouton et un cochon) sur le champ de bataille, une coutume horrible qui, malheureusement, persiste encore aujourd’hui dans notre monde d’autres manières. L’inscription « SIC XX » fait référence à la souhaite de que l’empereur règne pendant 20 ans, et dans d’autres parties de l’arc les inscriptions indiquent le nombre de X, en référence à les 10 ans du règne de Constantin comme empereur romain à la date de la construction de l’arc.

Bases des colonnes de l’arc de Constantin

Bases des colonnes de l’arc de Constantin Les bases des colonnes corinthiennes sur le côté sud de l’arc de Constantin ont des reliefs représentant les soldats triomphants et les prisonniers de la bataille. L’angle de la photo ne permet pas d’apprécier les détails, mais sur la face avant de la base la plus proche, les prisonniers s’agenouillent devant la déesse Victoria.

Façade sud de l’arc de Constantin

Façade sud de l’arc de Constantin, Rome, Italie Sur la façade sud de l’arc de Constantin il y a une inscription dédié à l’empereur pour libérer la ville de Maxence, divers reliefs représentant Constantin avant et après la bataille, et il y a aussi des représentations d’autres empereurs comme Trajan, Hadrien et Marc Aurèle, pour faire Constantin plus semblable aux empereurs précédents, qui étaient considérés positifs.

Vue aérienne de l’arc de Constantin

Vue aérienne de l’arc de Constantin Cette vue permet de se faire une meilleure idée de la taille colossale de l’arc de Constantin, à piazza del Colosseo. C’est 21 mètres de hauteur, 26 mètres de largeur et 8 mètres de profondeur.

Détail de la face nord de l’arc de Constantin

Détail de la face nord de l’arc de Constantin, Rome, Italie Sur cette partie de la face nord, on peut voir des scènes représentant les rôles militaires et religieuses de Constantin, les colonnes corinthiennes et le relief à l’intérieur de l’arcade centrale. L’inscription sur l’arche centrale « FUNDATORI QVIETIS » signifie « Fondateur de la paix ». Cette arcade a 11,5 mètres de hauteur.

Sommet de l’arc de Constantin

Vue partielle du côté nord de l’arc de Constantin, et à droite, l’église de San Bonaventura al Palatino sur le mont Palatin.

Sommet de l’arc de Constantin, Rome, Italie
Sommet de l’arc de Constantin

Tunnels souterrains du Colisée

Tunnels souterrains du Colisée à Rome, Italie Les tunnels souterrains du Colisée (hypogée) servaient à déplacer à l’arène les gladiateurs, les esclaves, les criminels, les chrétiens et les animaux, provenant de cellules ou chambres de confinement, comme un véritable labyrinthe. Dans certains des murs on voit différents plusieurs phases de remodelage au fil du temps, soit en raison d’améliorations ou de travaux de reconstruction après les incendies que le Colisée a subi.

Hypogée du Colisée

Hypogée du Colisée romain, en Italie L’hypogée du Colisée était une structure assez complexe de plusieurs niveaux, composé non seulement de tunnels et de passages pour la circulation des personnes et des animaux, mais aussi de mécanismes d’élévation ou d’abaissement, rampes d’accès à l’arène et plateformes mobiles. Au début, la connexion entre l’arène et l’hypogée devait être imperméable à l’eau, car souvent l’arène était remplie d’eau pour simuler des batailles navales. Mais ce type de spectacle été disponible dans d’autres stades, et n’étant pas pratique, il fût cessé dans le Colisée, mais cette capacité donne une idée de la complexité de l’hypogée et ses structures dans l’antiquité, malgré son état actuel apparemment simple et détérioré.

Maenianum primum

Maenianum, anciens tribunes du Colisée
Beaucoup de ces structures le long des corridors inférieurs du Colisée étaient couverts par des tribunes qui, à ce niveau, s’appelaient maenianum primum, pour les citoyens appartenant à la classe supérieure, et sur la droite de l’image, près de l’arène, on voit partiellement les loges des sénateurs. Actuellement la plupart de ces espaces sous les escaliers ou tribunes anciens contiennent les restes des ornements, colonnes et plaques mentionnant les noms de personnages qui assistaient au Colisée.

Côté interne du mur extérieur du Colisée

Côté interne du mur extérieur du Colisée Avant leur effondrement, les tribunes entouraient le Colisée presque jusqu’à l’extrémité supérieure de ce mur, pouvant accueillir 50.000 spectateurs. Les différentes classes sociales étaient assignées à différents niveaux ou maenianum ("balcons").

Bas-reliefs de gladiateurs dans le Colisée

Bas-relief qui décorait le Colisée représentant les gladiateurs dans des poses épiques. Les vestiges des œuvres comme celle-ci sont exposés le long de la plupart des corridors du Colisée.Bas-reliefs de gladiateurs dans le Colisée

Zone centrale de l’hypogée

Zone centrale de l’hypogée Zone centrale de l’hypogée dans le Colisée romain, Italie La zone centrale de l’hypogée ressemble à un labyrinthe, avec plusieurs tunnels et mécanismes.

Hypogée du Colisée

Hypogée du Colisée à Rome, Italie Une autre vue de l’hypogée dans lequel vous pouvez aussi voir de trous, probablement en raison de l’extraction des poutres métalliques pendant les périodes de pauvreté.

Bustes décoratifs du Colisée

Bustes décoratifs du Colisée Voici quelques bustes qui décoraient le Colisée dans l’antiquité, représentant de divers personnages importants de l’époque. Ils sont maintenant exposés aux différents corridors et chambres du Colisée, avec d’autres pièces décoratives. Malgré leur détérioration, vous pouvez apprécier le soin avec lequel ces sculptures ont été créées, avec un travail minutieux de cheveux.

Détail des arcades du mur extérieur du Colisée

Détail des arcades du mur extérieur du Colisée Les trous dans les murs du Colisée ne sont pas dû à la détérioration, mais au fait qu’au VIIe siècle apr. J-C la population avait diminué sensiblement, et la ville atteint un niveau insupportable de pauvreté, donc l’extraction de matériaux de structures publiques inactives fut autorisé, et alors la plupart des poutres en métal qui avaient été utilisés dans la structure du Colisée ont été enlevées.

Media (25)

Panthéon d’Agrippa - Thumbnail Panthéon d’Agrippa Fontaine du Panthéon d’Agrippa - Thumbnail Fontaine du Panthéon d’Agrippa Portique du Panthéon d’Agrippa - Thumbnail Portique du Panthéon d’Agrippa Colonnes du portique du Panthéon - Thumbnail Colonnes du portique du Panthéon Façade du Colisée de Rome - Thumbnail Façade du Colisée de Rome Madonna del Sasso au-dessus de la tombe de Raphaël - Thumbnail Madonna del Sasso au-dessus de la tombe de Raphaël Place du Colisée - Thumbnail Place du Colisée Façade nord de l’arc de Constantin - Thumbnail Façade nord de l’arc de Constantin Détail du dôme du Panthéon - Thumbnail Détail du dôme du Panthéon Côté est de l’arc de Constantin - Thumbnail Côté est de l’arc de Constantin Angle de l’arc de Constantin - Le centre historique de Rome, partie 1 Angle de l’arc de Constantin Bases des colonnes de l’arc de Constantin - Le centre historique de Rome, partie 1 Bases des colonnes de l’arc de Constantin Façade sud de l’arc de Constantin - Le centre historique de Rome, partie 1 Façade sud de l’arc de Constantin Vue aérienne de l’arc de Constantin - Le centre historique de Rome, partie 1 Vue aérienne de l’arc de Constantin Détail de la face nord de l’arc de Constantin - Le centre historique de Rome, partie 1 Détail de la face nord de l’arc de Constantin Sommet de l’arc de Constantin - Le centre historique de Rome, partie 1 Sommet de l’arc de Constantin Tunnels souterrains du Colisée - Le centre historique de Rome, partie 1 Tunnels souterrains du Colisée Hypogée du Colisée - Le centre historique de Rome, partie 1 Hypogée du Colisée Maenianum primum - Le centre historique de Rome, partie 1 Maenianum primum Côté interne du mur extérieur du Colisée - Le centre historique de Rome, partie 1 Côté interne du mur extérieur du Colisée Bas-reliefs de gladiateurs dans le Colisée - Le centre historique de Rome, partie 1 Bas-reliefs de gladiateurs dans le Colisée Zone centrale de l’hypogée - Le centre historique de Rome, partie 1 Zone centrale de l’hypogée Hypogée du Colisée - Le centre historique de Rome, partie 1 Hypogée du Colisée Bustes décoratifs du Colisée - Le centre historique de Rome, partie 1 Bustes décoratifs du Colisée Détail des arcades du mur extérieur du Colisée - Le centre historique de Rome, partie 1 Détail des arcades du mur extérieur du Colisée
15+